Rechercher

Une nouvelle page


Il y a de ces moments charnières, où l'on doit faire des choix de vie, et ce qu'on le veuille ou non. Ces choix que l'on fait ont un impact déterminant sur notre futur et sur celui des générations à venir. Toute position que l'on prend influence le présent de toute la terre, rien n'est jamais fortuit.


Je me rend compte à quel point nous les humains sommes obnubilés par nos programmes inconscients. Nous répétons jour après jour les mêmes scénarios. Rarement on en a conscience, et puis un beau jour, on a beau dire que c'est assez, qu'on souhaite changer sa vie, changer de vie… l'effort qu'il nous est demandé de faire est si énorme qu'on reste souvent au même endroit ; figés dans nos vieilles pantoufles, conditionnés et asservis par une pollution psychique qui annule tout mouvement.


Pour l'avoir vécu moi aussi un bon nombre de fois, quand on n'écoute pas ce que dit notre cœur, quand on s'éloigne de la joie que vivre intensément nous procure, on n'est plus dans l'amour. Et dès lors, on part à la recherche d'un vide à combler ; vide que nous avons nous-mêmes créer de par notre absence dans notre propre incarnation.


On se juge facilement. On projette sur les autres. On a la critique forte, si bien que le premier pas est difficile à faire et qu'on préfère se taper sur la tête plutôt que d'avancer.

Je pense que nous sommes invités à accorder du temps pour écouter les messages de notre cœur ou de notre âme ; sans le faire avec un but autre que de rencontrer nous-mêmes. D'ailleurs, si j'avais à choisir entre l'amour de soi et le fait d'être raisonnable dans une société qui ne se donne aucun droit, j'opterais pour le premier constat qui m'a toujours été salutaire.


S'aimer, c'est se choisir. C'est se mettre en priorité dans sa vie tout en ayant conscience que les autres, c'est aussi soi. (Loi de UN) C'est d'avoir conscience des conditionnements sociétaires qui formatent et polluent notre disque dur et nous éloigne de ce que nous sommes véritablement. C'est de faire son ménage intérieur. C'est aussi se donner le droit de se tromper, de se dire que tout est OK et de donner ce même droit au monde entier ; avec la même bienveillance, la même volonté d'aimer.


Aujourd'hui, qu'on se pardonne hier, et qu'on débute une nouvelle page où notre cœur d'enfant est ouvert et prêt à découvrir !


Bon lundi

Lady Isabelle xx

www.damourscoaching.com

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout