top of page
  • Photo du rédacteurDamours coaching

LE STRESS




Le stress est souvent associé à un mode de vie actif et trépidant, ainsi qu’à l’irritabilité. Il peut être déclenché par divers facteurs tels que le froid, la chaleur, les traumatismes physiques, l’exercice, la maladie et la fatigue, mais aussi par des émotions comme la joie, la tristesse, la peur, la pression, le succès ou l’échec. Il se manifeste par un “état de stress”, c’est-à-dire par les changements qu’il induit dans l’organisme.

Le stress est un phénomène biologique et organique. Il peut se manifester par de la fatigue, de l’épuisement, de la tension nerveuse, mais aussi par de l’euphorie, de l’exaltation ou une forte émotion, qu’elle soit positive ou négative.

Si cet état de stress n’est pas bien géré et contrôlé, il peut devenir destructeur et être à l’origine de nombreux troubles physiques et psychologiques.


Une personne devient stressée lorsque le niveau de stress accumulé surpasse sa capacité d’adaptation optimale, entraînant des signes d’épuisement dans son corps.

La fatigue est souvent le premier indicateur, se manifestant par de la lassitude, une fatigue mentale ou un épuisement physique. Les symptômes courants chez une personne stressée incluent des douleurs généralisées, notamment au cou, au dos, aux reins et aux jambes, ainsi que de l’irritabilité, de la nervosité, de l’anxiété, de l’angoisse, de la tristesse, du découragement, des troubles sexuels, une mémoire affaiblie, des maux de tête, entre autres.


Facteurs de stress :

Les facteurs de stress peuvent être regroupés en trois catégories : émotionnels, physiques et biologiques.

  • Émotionnels : La perte ou la maladie d’un être cher, un divorce, des problèmes relationnels, un changement d’emploi ou de domicile, la frustration, l’insatisfaction et la jalousie.

  • Physiques : Le surmenage, la fatigue, la faim, les variations extrêmes de température, la pollution et le bruit.

  • Biologiques : La malnutrition ou la suralimentation, une alimentation déséquilibrée, le manque d’activité physique, l’abus d’alcool, de sucre, de graisses animales, de sel, de tabac, de caféine et d’autres stimulants.


Il est important de noter la sédentarité comme un facteur supplémentaire. Éviter l’intensité et la répétition des facteurs de stress est crucial, car leur persistance peut entraîner des troubles pathologiques.

Le stress peut avoir des conséquences graves sur la santé, provoquant une dégradation prématurée de l’organisme et accélérant le vieillissement. Un stress prolongé et non maîtrisé peut favoriser l’émergence de diverses maladies:

  • angine de poitrine,

  • asthme,

  • baisse du système immunitaire,

  • cancer,

  • maladies cardiaques,

  • refroidissements tels que rhumes et grippes,

  • dépression,

  • diabète,

  • maux de tête,

  • hypertension,

  • syndrome du colon irritable,

  • irrégularité de la menstruation,

  • arthrite rhumatoïde,

  • ulcères et colites, etc.


Il est irréaliste de vouloir éliminer toutes les sources de stress, mais il est possible de minimiser certains facteurs émotionnels, physiques et biologiques. Des habitudes de vie saines et certaines techniques peuvent aider à traverser les périodes de stress sans dommage.

Adopter une alimentation équilibrée : Une mauvaise alimentation est source de stress pour le corps. Modifier ses habitudes alimentaires pour privilégier des aliments sains, comme les fruits et légumes, apporte des nutriments essentiels pour combattre le stress. Il est aussi conseillé de limiter ou d’éliminer les stimulants, car l’alcool, par exemple, peut détruire des nutriments vitaux comme les vitamines B, exacerbant ainsi le stress.

Respecter ses limites : Demander trop à son corps au-delà de sa capacité d’adaptation peut être stressant. Il est important de travailler raisonnablement et de se reposer suffisamment pour atténuer les effets du stress.

Chercher le plaisir : Le plaisir est un antidote efficace au stress. Trouver du réconfort dans des activités agréables comme la musique, les massages, les bains chauds ou l’hydrothérapie peut aider à gérer le stress.

Pratiquer une activité physique régulière : L’exercice aide à contrôler le stress en éliminant les hormones de stress, notamment l’adrénaline.

Respirer profondément : Des exercices de respiration profonde ont un effet apaisant et aident à mieux gérer l’anxiété et la nervosité.

Penser positivement : Une attitude positive réduit les difficultés, diminue le doute et renforce la confiance en soi, ce qui est bénéfique pour la gestion du stress.

Utiliser des techniques de contrôle mental : La méditation, la relaxation psychosomatique et d’autres formes de contrôle mental sont prouvées pour aider à gérer et réduire le stress. Ces pratiques conditionnent le corps à ne pas surréagir face au stress et favorisent une meilleure respiration, un élément clé dans la gestion du stress.

Pour des suggestions homéopathiques efficaces, contactez-moi !


D'Amours Coaching, Soins du corps et de l'esprit

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page