Réflexions


Ce que les autres font, ce que les autres sont, ça ne t’appartient pas.


Cela t’appartient quand tu commences à t’identifier à eux de par ton propre jugement.


Dès lors, ces choses que tu hais, qui te rebute ou te dérange, deviennent toi car tu les laisse entrer dans ton champ d’énergie, dans ta partie créatrice.


Les autres sont ce qu’ils sont et c’est parfait comme ça. Toi, tu les observes, tu les reconnais et tu les vois. Tu apprends. Tu comprends. Tu as conscience des voiles, et tu prends conscience des tiens. Tu poursuis ta route sans arrêter.


Le non-jugement permet d’orienter ta vision dans le respect de l’autre et de son chemin de vie. Tu n’as rien à faire alors n’intervient pas. Ne rien faire, c’est redonner à l'autre, sa dignité, sa responsabilité, son droit d'être et son intelligence. Car tu sais, toutes les réalités se valent ici-bas, elles s’inspirent de l’illusion et de la projection des uns et des autres.


Le jour ou tu prendras conscience que malgré les intentions mises par l’homme pour changer la nature même du réel, celui-ci demeure immuable. Il ne change pas. La vie est et la vie continue. Un oiseau reste un oiseau, un lapin est un lapin et toi tu es TOI.


Lady Isabelle xx

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout