top of page

Le cerveau holographique

Le cerveau humain est un mystère. Les neuroscientifiques ont passé des siècles à essayer de le comprendre, et ils ont découvert beaucoup de choses sur la manière dont il fonctionne. Mais il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas.



L’une des théories les plus fascinantes sur le cerveau est l’idée qu’il est holographique. Cela signifie que toutes les informations sont stockées dans toutes les parties du cerveau, et non dans une seule région. Cette idée a été popularisée par le physicien David Bohm, et elle a été adoptée par de nombreux chercheurs depuis.


La théorie du cerveau holographique a été développée par le neuroscientifique Karl Pribram dans les années 1970. Elle soutient que le cerveau est un ordinateur analogique, capable de traiter les informations de manière continue et non linéaire. Pribram a été inspiré par la physique holographique, qui suggère que toute information peut être codée dans un volume infini de moindre dimension.


Phénomènes inexpliqués, comme la télépathie ou la délocalisation, pourraient être expliqués par la théorie de l’hologramme universel. La télépathie est expliquée par le fait que les informations contenues dans un hologramme sont accessible à tous les autres hologrammes. Quant à la délocalisation, elle pourrait être expliquée par le fait que les informations contenues dans un hologramme ne sont pas localisées dans un seul endroit.


Dr. F. David Peat lui, va plus loin et propose une théorie des champs de conscience qui explore la manière dont la conscience est organisée en champs complexes qui s’interpénètrent et se conditionnent mutuellement. Les champs de conscience sont des cartes mentales qui nous permettent d’organiser notre perception de la réalité. Ces champs sont en constante évolution et peuvent être affectés par nos interactions avec notre environnement. Les champs de conscience se forment à partir de nos expériences et de notre histoire personnelle. Ils sont influencés par notre culture et notre milieu social. Nos champs de conscience nous permettent de structurer notre perception de la réalité et de donner un sens aux événements qui nous entourent. Ils nous aident à prendre des décisions et à agir dans le monde. On les étudie notamment en PNL et dans les approches humanistes.


Finalement, si le cerveau est holographique, cela signifie qu’il est extrêmement puissant. Les possibilités de ce que nous pourrions faire avec un cerveau aussi puissant sont infinies.

C’est une idée extrêmement excitante pour les chercheurs, et nous ne faisons que commencer à toucher la surface de ce que nous pouvons faire avec.


Lady Isabelle pour D'Amours Coaching

www.damourscoaching.com

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout